Go to Top
Newton.Vaureal Consulting - Logistique et supply chain Management - Paris
+33 1 40 17 04 03

Langue:

Logistique dans le point de vente

Dépollution logistique et industrialisation logistique

Le point de vente connait un double mouvement de transformation profonde. D’un lieu commercial, il est devenu un lieu logistico commercial avec des surfaces, des temps de personnel, des systèmes d’information de plus en plus consacrés aux activités logistiques du bout de la chaîne logistique.

Une situation originelle, l’engorgement logistique des points de vente

A l’origine, le point de vente est un lieu commercial. L’empreinte logistique y a toujours été présente (stock de réserve), mais elle n’a cessé de s’y étendre et elle a été perçue comme une pollution logistique détournant une partie des énergies de l’acte commercial. Les causes de l’empreinte logistique dans les points de vente sont nombreuses :

  • les minima de commandes imposés par les fournisseurs (augmentation des surfaces de réserve)
  • le nombre des réceptions pour les approvisionnements acheminés en direct fournisseur ou via des entrepôts
  • la préparation de commande pour le client
  • la reconfiguration des linéaires
  • la gestion des retours

Le point de vente, composante clef du réseau logistique

La mise en œuvre d’entrepôts régionaux de proximité ou de plateforme cross-docking rendent possible la déportation en amont des points de vente d’une bonne part des opérations logistiques menées dans les lieux de distribution.

Ré engineering permanent de la Supply Chain

Avec l’arrivée de l’omnicanal, tout change de nouveau. Des formes nouvelles et multiples d’infrastructures se sont développées avec les drives, les retraits en points relais automatisés ou non, et le recours du client également à la proximité apportée par le point de vente, …  Il faut reconcevoir la partie logistique des points de vente :

  • Utilisation du point de vente comme un lieu de livraison pour améliorer le service client. Organisation de préparation de commande et de tournées de livraison. Mise en œuvre d’outils digitaux pour piloter les flux à partir de ce point de vente.
  • Politiques d’approvisionnement des points de vente en fonction de la finalité des produits (vente en linéaire ou au comptoir, ou livraison par retrait aux clients ou livraison in situ).
  • Fiabilisation renforcée des stocks afin de permettre une promesse en ligne fiabilisée pour les préparations de commande e-commerce en point de vente.
  • Mise en place de PCA (Plan de Continuité d’Activité).
  • Surveillance renforcée et multi sites.
  • Extension et industrialisation du système de préparation de commande et de livraison à partir d’un point de vente. 
  • Mise sous maîtrise de la gestion des retours qui s’intensifie. Le retour nécessite de constater le problème client au point le plus pertinent de la chaine.
  • Déploiement d’organisation clarifiée dans sa composante logistique en point de vente, révélant et développant les métiers logistiques attachés au point de vente, soit sous maitrise directe soit en externalisation.
  • Mutualisation d’activités logistiques de grande proximité inter points de vente (réserve partagée, reconditionnement mutualisé…)