Newton.Vaureal Consulting – Cabinet de conseil en logistique et supply chain management – Paris

Stratégies de croissance industrielle : multi-sites vs monosite

Une entreprise qui veut croĂ®tre doit parfois augmenter sa capacitĂ© de production pour rĂ©pondre Ă  la demande du marchĂ©. Dès lors il faudra probablement faire un choix stratĂ©gique : exploiter au maximum les capacitĂ©s d’un site existant en l’Ă©paulant d’un second plus rĂ©cent, ou investir directement dans la construction d’une nouvelle usine ?
 
🚀 Multi-sites : maximiser l’efficacitĂ© opĂ©rationnelle 🚀
 
Il s’agit de maximiser les capacitĂ©s du site historique, complĂ©tĂ©es par celles d’un site plus rĂ©cent :

 -Réduction des coûts de mise en œuvre et le temps nécessaire pour atteindre la capacité nominale en capitalisant sur les infrastructures et les processus déjà en place.
-Un besoin foncier plus restreint.
-Une plus grande flexibilité en matière de production et de distribution tout en facilitant le démarrage du second site.
 
Cependant, cela induit certains inconvénients :

-Gérer la logistique et la coordination des opérations entre différents sites.
-Un besoin managériale plus important.
-La multiplication des coûts de fonctionnement.  
-Les contraintes structurelles du site historique.
-L’effet « d’escalade » (ou de cascade) par lequel le ROI des investissements prĂ©cĂ©dents est partiellement dĂ©truits par les plus rĂ©cents.
 
🌱 Monosite : innovation et expansion 🌱
 
D’un autre cĂ´tĂ©, investir dans la construction d’une nouvelle usine unique offre :
 
-L’opportunitĂ© d’adopter les technologies les plus rĂ©centes et les pratiques les plus innovantes.
-La conception d’un site entièrement adaptĂ© aux besoins spĂ©cifiques, offrant une efficacitĂ© opĂ©rationnelle maximale.
-La possibilitĂ© d’implanter l’usine dans une nouvelle rĂ©gion gĂ©ographique stratĂ©gique, ouvrant ainsi de nouveaux marchĂ©s et rĂ©duisant les risques liĂ©s Ă  la concentration gĂ©ographique.
 
Cependant, cette approche nécessite :
 
-Des investissements initiaux importants.
-La mitigation des risques liĂ©s Ă  la construction et Ă  la mise en service de nouvelles installations, notamment en phase de transfert d’activitĂ©.
-Prendre en compte l’attrition potentielle de la main d’Ĺ“uvre historique très pĂ©nalisante si la main d’Ĺ“uvre est qualifiĂ©e et expĂ©rimentĂ©e.
-Une rĂ©serve foncière qu’on sait de plus en plus limitĂ©e (loi ZAN – zĂ©ro artificialisation nette).
 
💡 Choix stratégiques : la gestion du temps et des scénario 💡
 
Face à ces deux options, il est essentiel de préparer le projet très en amont :
 
-Comment et quand atteint on les limites capacitaires du site historique?
-Dimensionner le nouveau site selon le scenario.
-Inscrire le projet dans le temps et dans les agenda : prĂ©voir le type d’investissements, le budget et la date d’engagement, mais aussi les diffĂ©rentes phases du projet (ramp-up, transfert…).
 
Vous souhaitez revoir votre stratĂ©gie industrielle, n’hĂ©sitez pas Ă  nous contacter.